Les 2 petites méthodes qui m’ont permis de créer plus de 100 formations et 1000 articles de blog

Quand on répète une même tâche tous les jours -même pénible au début- elle devient de plus en plus facile et de plus en plus naturelle, jusqu’à devenir un plaisir.

Si vous vous mettez à courir tous les matins, au début c’est l’horreur. Vous essayez de trouver toutes les excuses possibles pour ne pas vous y mettre. Et quand vous arrivez à vous forcer, vous courez en serrant les dents, et en pensant au canapé que vous avez laissé derrière vous…

Mais si vous courez tous les jours pendant un mois, alors ça devient naturel. Vous n’essayez plus de trouver des excuses pour ne pas vous y mettre : ça fait maintenant partie de votre programme quotidien. Mais ça reste quand même un peu difficile certains jours…

Et puis si vous courez tous les jours pendant un an, alors ça devient un plaisir. Une activité nécessaire pour vous sentir bien. Si vous ratez une journée, ça vous manque.

Démarrer de nouvelles habitudes et s’y tenir, c’est la clé du changement. Aussi bien dans la vie personnelle que dans un business.

Mais le problème, c’est que certains jours, le programme devient tellement chaotique et inattendu qu’on n’arrive pas à trouver le temps pour s’y mettre.
Certains jours, c’est juste impossible.

Pourtant, si on rate une journée, les conséquences sont terribles. Parce qu’on n’a pas seulement raté une journée. Ça finalement, ce n’est pas bien grave…
Ce qu’on a fait, c’est qu’on a CASSÉ L’HABITUDE. Et du coup, le lendemain, il sera beaucoup plus difficile de s’y mettre. Et on aura beaucoup plus de chances, aussi, de sauter une deuxième journée, en se disant que finalement, ça ne change pas grand chose.

La clé des habitudes, c’est de ne JAMAIS sauter une seule journée. Quoi qu’il arrive.

Qu’il s’agisse d’écrire un article par jour, de lire un chapitre par jour… ou de faire du sport tous les jours.

Le souci, c’est que c’est plus facile à dire qu’à faire. Surtout, encore une fois, quand on tombe sur une journée pleine d’imprévus. Le cousin Jean-Pierre qui débarque à la maison avec ses douze gamins, un rendez-vous qui s’étend, une voiture qui tombe en panne… Bref, la vie…

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe deux façons d’éviter de briser la chaîne d’une habitude, quoi qu’il arrive. Même le jour de votre mariage, et même si vous passez la journée complète en voyage.

La première, c’est la technique des déclencheurs.

Un déclencheur, c’est une activité normale de votre journée qui déclenche une habitude quotidienne.

Par exemple, quand vous vous levez (c’est le déclencheur), vous prenez une douche (c’est l’habitude).

Le problème, c’est qu’on lie trop souvent ses habitudes à des déclencheurs qui ne sont pas fiables. Des déclencheurs qui risquent de ne pas se produire tous les jours. Ou d’être remis à plus tard.

Par exemple, si vous décidez d’écrire un article de blog après avoir déjeuné, qu’est-ce qui se passe si vous devez sauter un repas parce que vous êtes sur les routes ? Ou bien si vous déjeunez avec un ami et que la discussion s’étend ?

Votre déclencheur n’est pas fiable, et du coup, vous avez beaucoup de chances de briser un jour la chaîne de votre habitude.

Les meilleurs déclencheurs, ce sont ceux qui se produisent tous les jours, sans exception. Même le jour de votre mariage, même quand vous êtes en voyage, et même quand vous hébergez le cousin Jean-Pierre et ses douze gamins.

Le meilleur déclencheur, c’est le lever. Parce que le jour où on ne se lève plus, c’est qu’on est mort.

Les autres, c’est à vous de les trouver, en fonction de votre programme quotidien. En comprenant que la continuité d’une habitude dépend d’abord de la fiabilité son déclencheur.

L’idée, c’est de ne jamais devoir fabriquer le déclencheur. Et de ne jamais devoir attendre que les conditions soient réunies pour qu’il existe.

Par exemple, si vous attendez d’avoir le calme autour de vous et de vous sentir motivé pour écrire, alors vous allez probablement casser votre habitude au moins la moitié du temps… Parce que votre déclencheur est complètement aléatoire.

Choisissez des choses que vous faites tous les jours, quoi qu’il arrive. Et juste après ces choses-là, déclenchez votre habitude. Ça marche vraiment : j’ai créé une centaine de formations, plus d’un millier d’articles et plusieurs centaines de vidéos en utilisant ça.

Le deuxième outil, ce sont les remplacements.

Quand VRAIMENT vous ne pouvez pas PHYSIQUEMENT éviter d’interrompre une habitude, alors remplacez-là par quelque chose de plus facile. Juste pour la forme.

Si vous êtes malade et que vous deviez partir courir…
Faites 5 pompes, pour la forme.
Si vous avez une angine, et que vous deviez enregistrer un podcast ou le module d’une formation…
Rédigez un petit article à la place. Même s’il fait 10 lignes.
Si votre ordinateur est en réparation, et que vous deviez rédiger un article…
Préparez déjà sur un cahier le plan de l’article suivant.

Les remplacements, même s’ils sont minimes, on les utilise pour tromper son cerveau. Pour ne pas lui faire croire qu’on a cassé l’habitude.

Bref, il s’agit de poser un acte, même infime, juste pour la forme. Pour éviter de se convaincre que l’habitude est rompue, et pour éviter de tout devoir reprendre à zéro le lendemain. Pour éviter le “syndrome du lundi matin” qui anesthésie la productivité au début de chaque semaine, à cause de la cassure du weekend.

Bref, les déclencheurs et les remplacements, ce sont les deux outils les plus importants pour celui qui veut changer sa vie avec des habitudes quotidiennes.

Essayez-les : vous m’en direz des nouvelles…

A voir tout de suite :

Les dernières vidéos :